Caméra de surveillance factice : Protégez votre maison à petit prix!

Alors qu’on dénombre en France un cambriolage toutes les 90 secondes, la caméra factice est une solution très économique pour dissuader les éventuels cambrioleurs ou personnes mal intentionnées de pénétrer chez soi. Elle donne en effet l’impression qu’ils pourraient être filmés, alors qu’en réalité, il n’en est rien. Mais le dispositif n’en demeure pas moins efficace.

TOP 4 des caméras factices les plus utilisées

Caméra factice : Comparatif des meilleurs modèles

Konig SEC-DUMMYCAM35

camera factice konig sec dummycam35

La camera de surveillance factice Konig SEC-DUMMYCAM35 s’installe aussi bien en intérieur qu’en extérieur. De couleur argent, elle est résistante à la poussière et à l’eau. Son boitier est en plastique. Elle est équipée d’un voyant LED IR, alimenté via un panneau solaire et clignotant de manière continue. Son design professionnel donne une véritable impression de sécurité. Ses dimensions sont de 180 x 83 x 78 mm.

Bluestork BS-DUMYCAM/D

camera dome factice bluestork-bs-dumycamd

La caméra factice Bluestork BS-DUMYCAM/D est une parfaite réplique des modèles professionnels. Il s’agit d’une caméra fixe, de type dôme et de couleur grise. Elle s’utilise exclusivement en intérieur. A la nuit tombée, ses LEDs s’éclairent en rouge pour donner l’illusion d’une véritable caméra. Elle fonctionne avec deux piles AA. Si par malchance, une personne ayant dans l’idée de vous cambrioler pénètre chez vous, elle sera très rapidement attirée par cet caméra dôme et rebroussera surement chemin. Effet garanti !

Elro CS66D

camera de surveillance factice elro cs66d

La caméra Elro CS66D est une caméra de surveillance factice utilisant un caisson de caméra professionnelle. De couleur grise, elle est équipée d’une diode rouge de dissuasion clignotante, alimentée par deux piles de 1,5 volts de type D-LR20. Cette diode se remarque de loin, jouant ainsi parfaitement son rôle dissuasif. Son boitier, très résistant, est en aluminium, renforçant ainsi l’illusion d’une vraie. Elle est réservée à un usage extérieur et résistante aux intempéries. S’installant facilement, elle peut être inclinée dans tous les sens.

Elro CS11D

camera-factice-elro-cs11d

La caméra Elro CS11D est une caméra équipée d’un boitier métal laqué blanc, orientable et monté sur une rotule en métal noir. Elle est étanche aux intempéries, répondant à la norme IP44. Son apparence est très professionnelle, notamment grâce à la présence d’une diode lumineuse clignotante, à sa finition métallique et au fil électrique à l’arrière.Le réalisme a vraiment été poussé jusqu’aux moindres détails pour un effet dissuasif redoutable. Elle fonctionne grâce à une pile 1,5V LR14 et est destinée à un usage extérieur.

Floureon TW02

camera-factice-floureon-tw02

Le modèle Floureon TW02 est une caméra de surveillance factice qui peut être utilisée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Elle est équipée d’une lumière rouge clignotante LED, afin d’être visible dans la nuit. Aucun câblage n’est requis pour son installation. Elle est alimentée par deux piles AA. De couleur argent, elle est entièrement en plastique. C’est une caméra factice pas cher qui permet d’équiper une grande maison à moindre frais.

Pourquoi utiliser une caméra factice ?

camera-de-surveillance-factice-avis

Une fausse caméra de surveillance est une solution idéale pour donner l’impression aux cambrioleurs qu’ils pourraient être filmés et ainsi les dissuader de s’introduire chez soi, tout en s’évitant le coût et les démarches inhérentes à un véritable système de vidéosurveillance. Elle allie ainsi efficacité et économie. La présence d’une vidéo dans une propriété privée joue en effet sur le phénomène de dissuasion qui permet de limiter les risques de cambriolage ; mais lorsque celle-ci est factice, s’ajoute en outre le côté économique de la chose. Plus que l’alarme véritable, la dissuasion tient un rôle fondamental dans la protection des biens. Les dispositifs dissuasifs ont pour but de créer le doute chez le cambrioleur potentiel afin de l’empêcher de passer à l’acte, de générer chez lui un sentiment d’insécurité pour lui faire quitter les lieux au plus vite. Il ne faut pas non plus oublier que les cambrioleurs effectuent généralement des repérages avant d’agir ; la présence supposée d’une caméra aura alors tout son effet en amont.

Comment la choisir ?

camera-factice-test

Bien choisir sa caméra de surveillance factice permet de faire en sorte que celle-ci soit des plus réalistes et crédibles. En effet, son impact repose principalement sur le fait qu’elle imite à la perfection les vraies caméras de vidéosurveillance. Il existe actuellement de nombreuses options qui permettent de tromper la vigilance des intrus : point rouge clignotant, motorisation, câbles ou encore boîtier métallique pour l’appareil-photo au lieu du simple plastique.

La forme

Tout comme une vraie caméra de surveillance, la caméra factice peut prendre différentes formes : caméra de type tube, caméra dôme factice, caméra boîtier ou encore dôme motorisé. Peu importent ici les caractéristiques techniques propres à chacune de ces formes, puisqu’elles ne sont pas destinées à enregistrer des images. Le tout est de rester bien cohérent. Il est donc nécessaire de connaître les spécificités de chacune de ces caméras, pour ne pas commettre d’erreur. La caméra mini dôme est idéale pour la surveillance des zones sensibles, aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur ; elle est sobre et esthétique. Il ne faut pas les confondre avec les dômes motorisés, qui sont plutôt utilisés sur des zones très étendues, comme un parking. Les caméras boitiers, les plus répandues, sont plus souvent installées en extérieur ; elles représentent l’archétype de la caméra de vidéosurveillance.

Fixe ou rotative

La caméra factice peut être fixe ou rotative. Dans ce dernier cas, elle imite la fréquence des tours, les mouvements ainsi que le bruit d’une véritable caméra ; en effet, sur une vraie caméra, le moteur est destiné à faire se déplacer l’objectif afin de balayer tout l’horizon sur instructions distantes. Elles sont en outre plus performantes que les caméras fixes, puisqu’elles couvrent un plus large champ. L’illusion est ainsi renforcée. Si la caméra est dite « bullet », cela signifie à l’inverse qu’elle est intégrée dans un boitier étanche définitivement scellé, ce qui rend impossible le changement de l’objectif.

Lumière intégrée (avec détecteur de mouvement)

La caméra factice peut être ou non équipée d’un détecteur de mouvement. La caméra motorisée renforce le réalisme du dispositif ; elle va en effet bouger vers la droite ou vers la gauche à chaque mouvement extérieur détecté. L’intrus a ainsi l’impression d’être suivi par l’œil de la caméra dans tous ses déplacements. Au détecteur de mouvement peut s’ajouter une lumière rouge intégrée qui s’allume lorsque la présence d’un intrus est détectée. Là encore, ces différentes options sont idéales pour créer une illusion parfaite.

Led rouge clignotante

Une camera factice n’est pas une camera espion, dont le maître mot est la discrétion. C’est pourquoi il est conseillé de choisir un appareil muni d’un voyant LED clignotant, qui permettra d’attirer l’œil sur lui. En effet, durant la nuit, ce LED clignotant signalera la présence de la caméra et indique à l’intrus que la caméra est dotée d’une vision nocturne grâce à des infrarouges.

Avantage de la caméra de surveillance factice

camera-factice-comparatif

Un système de vidéo surveillance est extrêmement coûteux. A la place, il est possible de recourir à une caméra factice ; celle-ci permet de ne pas investir une somme astronomique dans un système de télé-surveillance complet, tout en étant malgré tout bien protégé contre les petits délinquants. Le but de cette caméra est d’être visible des voleurs potentiels. En outre, une caméra factice n’a pas à être déclarée à la CNIL ; le propriétaire de ce dispositif n’a pas non plus besoin de faire une déclaration d’information auprès du public de l’existence d’un dispositif de vidéosurveillance. Elle permet donc d’éviter de trop lourdes démarches.

Elle est en outre très simple à installer : nul besoin d’un long et compliqué paramétrage pour la mettre en place, ni de maintenance à assurer ultérieurement, si ce n’est le remplacement de la pile usagée pour que l’ampoule LED continue à fonctionner.

L’objectif de la caméra factice est d’être visible : il faut donc veiller à la positionner certes aux endroits stratégiques, à l’instar d’une vraie, c’est-à-dire en l’orientant vers les potentiels points d’accès au logement, mais aussi de manière extrêmement visible.

N'hésitez pas à nous donner votre avis

Laisser un commentaire