Equipez votre foyer d’un détecteur de monoxyde de carbone pour votre sécurité

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore qui cause de graves intoxications et provoque même chaque année plus d’une centaine de décès dans notre pays. L’émission de ce gaz est souvent liée à une mauvaise combustion des appareils de chauffage. Pour le détecter avec efficacité et ainsi prévenir tout risque d’accident, il existe une solution efficace qui est le détecteur de monoxyde de carbone.

TOP 4 des détecteurs de monoxyde de carbone les plus utilisés

Détecteur de monoxyde de carbone : Comparatif des meilleurs modèles

Nest Protect S3000BWFD

detecteur-de-monoxyde-de-carbone-nest-protect-2eme-generation

L’intérêt du détecteur de CO Nest Protect 2ème génération réside dans sa connexion à votre mobile. La connexion se fait par WIFI ou relais radio. Il analyse en effet le taux de gaz et, en cas de problème, lance une alerte sur votre portable afin que vous puissiez réagir au plus vite. Cette alerte prend la forme d’un message vocal et vous informe sur l’origine et la nature du problème rencontré. Il est également possible de mettre l’alarme sous silence depuis son téléphone portable.La veilleuse du détecteur s’allume la nuit au passage des occupants. Des piles, ainsi qu’un guide d’installation et un manuel de l’utilisateur sont fournis dans le coffret.

SHD DAACO 10

detecteur-de-monoxyde-de-carbone-shd-daaco-10

Le détecteur de monoxyde de carbone SHD DAACO 10 (NF 292) prévient aussi du taux de gaz présent dans l’atmosphère et avertit de manière efficace du danger éventuel. Ce détecteur intelligent est équipé d’un écran, qui affiche le taux moyen de CO dans la pièce.Il est aussi très vite capable d’indiquer des mesures alarmantes de gaz et d’alerter ainsi sur les risques encourus. De même, la couleur des voyants lumineux précise la nature du danger; si le voyant est rouge, c’est que la concentration de gaz est très importante. La garantie pour cet appareil est de trois ans.

Myfox TA4005

detecteur-de-monoxyde-de-carbone-myfox-ta4005

De son côté, le modèle Myfox TA4005 présente des attraits certains. Placé sur le mur d’une pièce, il peut, si vous êtes chez vous, vous donner une alerte classique. Mais il peut, lui aussi, être connecté à votre smartphone. L’écran affiche en permanence le taux de monoxyde de carbone ainsi que la température ambiante. Ce produit pèse environ 500 grammes et il fonctionne avec une batterie. Son niveau sonore, d’environ 85 décibels, déclenche une alarme audible dans l’ensemble de la maison. Cet appareil est pourvu de quatre seuils d’alarme, qui permettent de mesurer le degré de danger. Enfin, ce détecteur de monoxyde de carbone possède une autonomie de cinq ans.

X-Sense DS51

detecteur-de-monoxyde-de-carbone-x-sense-ds51

Quant au X-sense DSS1 , il se présente sous la forme d’un lot comprenant des détecteurs de monoxyde de carbone mais aussi de fumée. Ces détecteurs sont très sensibles à la présence de monoxyde de carbone et leur niveau d’efficacité est très élevé. Très sensible et capable d’être activée par des fumées ne présentant pas de véritable danger, l’alarme de ces détecteurs peut cependant être arrêtée par la pression sur le bouton Test. Dotés d’un volume sonore puissant, ces appareils, livrés avec une notice de montage, assurent une protection optimale à l’ensemble de votre famille.

Lifebox CE

detecteur-de-monoxyde-de-carbone-lifebox-ce

Enfin, le Lifebox détecteur de monoxyde de carbone est également un appareil très fiable et de grande qualité, homologué, lui aussi, sous la norme EN 50291. Là encore, si l’alarme se déclenche de manière intempestive, un interrupteur peut l’arrêter. Fonctionnant avec une batterie et une pile au lithium, ce détecteur bénéficie d’une garantie d’une durée exceptionnelle de sept ans. Un signal sonore se déclenche aussi en cas d’usure de la pile. Cet appareil est conçu pour un montage mural et il est équipé d’un bouton test.

Pourquoi installer un détecteur de monoxyde de carbone ?

installer-detecteur-de-monoxyde-de-carbone

La pose, dans votre appartement ou votre maison, d’un détecteur de monoxyde de carbone est un geste de prévention et de sauvegarde. En effet, ce gaz meurtrier ne peut être discerné ni par la vue ni par l’odorat. LE CO, diffusé dans l’air ambiant, est inhalé lors du processus de la respiration. Ce gaz asphyxiant prend, en quelque sorte, la place de l’oxygène dans le sang. Très vite,et en cas d’intoxication faible ou chronique, il provoque des maux de tête et des nausées, mais les effets de l’inhalation du monoxyde de carbone peuvent être beaucoup plus dramatiques, dans le cas d’une atteinte aiguë. De même, les conséquences de l’inhalation du monoxyde de carbone s’avèrent le plus souvent mortels pour la personne endormie.

Il faut savoir, à propos de la toxicité de ce gaz, que seulement 0,1% de monoxyde de carbone dans l’air ambiant peut tuer une personne en une heure. Par ailleurs, si l’intoxication se manifeste sous une forme aiguë, il faut immédiatement prendre en charge la personne concernée et l’hospitaliser d’urgence. Mais les effets de l’inhalation de ce gaz funeste, on l’a dit, peuvent être plus insidieux, altérant l’organisme peu à peu, sans qu’il soit toujours possible de déceler la nature du mal. Malgré la haute toxicité du monoxyde de carbone, les appareils permettant de le détecter ne sont pas, au contraire des détecteurs de fumée, obligatoires en France et ne font encore l’objet d’aucune contrainte légale. Leur installation est cependant vivement conseillée, car elle constitue la seule défense efficace contre les effets nocifs de ce gaz perfide.

La pose de ces détecteurs ne doit pas cependant empêcher de prendre des précautions simples, qui peuvent prévenir les risques d’émanation de monoxyde de carbone: bien entretenir ses appareils de chauffage ou sa chaudière, assurer une ventilation correcte des pièces les plus exposées et éviter d’obstruer les entrées d’air, faire ramoner régulièrement les conduits de fumée et éviter, bien sûr, d’utiliser des appareils de chauffage, par exemple, sans respecter les prescriptions du fabricant.

Respect de la norme NF EN-50291

Ces détecteurs doivent en effet répondre à la norme européenne NF EN 50291, édictée en juillet 2010 et applicable aux appareils électriques équipés pour la détection de monoxyde de carbone dans les locaux à usage domestique. Ces appareils doivent être conçus pour une exploitation continue. Ils peuvent être alimentés par le réseau ou par batterie.

L’attribution de cette norme assure aussi l’efficacité du fonctionnement du détecteur et régule le déclenchement de l’alarme en fonction de taux précis de concentration de monoxyde de carbone dans l’air. La norme garantit encore l’autonomie électrique du détecteur de monoxyde de carbone que vous venez d’acheter.

Des appareils au fonctionnement simple

Pour détecter le monoxyde de carbone, le détecteur va faire appel à l’électrochimie. Une solution chimique, présente dans l’appareil, est traversée par un courant électrique. Si la pièce contient une proportion trop importante de monoxyde de carbone, la solution chimique va s’altérer, et le courant passera toujours, mais avec une tension trop faible. C’est ce phénomène qui va déclencher l’alarme.Ces détecteurs sont pourvus d’un bouton qui permet de tester le système et d’arrêter l’alarme si cela est nécessaire.

Par ailleurs, des diodes lumineuses de couleurs variées permettent d’avertir de la présence du gaz. Certains modèles, répondant toujours à la norme NF-EN-50291,sont également dotés d’écrans qui, en plus de fournir la teneur exacte de l’atmosphère en monoxyde de carbone, donnent d’autres informations utiles, comme le dernier taux de concentration de gaz enregistré. Il est à noter enfin que l’entretien de ces appareils se résume la plupart du temps au remplacement de la pile qui leur permet de fonctionner.

Où doit-on installer les détecteurs?

ou-installer-un-detecteur-de-monoxyde-de-carbone

Ces détecteurs autonomes avertisseurs de monoxyde de carbone, ou DAACO, peuvent utilement être placés sur un meuble ou une étagère. Il ne faut pas oublier que, dans certaines pièces, leur présence est encore plus indispensable.C’est le cas des pièces où l’on a installé un appareil à combustion, comme une chaudière, qui peut émettre du monoxyde de carbone dans des proportions dangereuses.En fait, tous les appareils fonctionnant avec une énergie combustible sont susceptibles d’émettre du monoxyde de carbone. Les chaudières, cuisinières, appareils de chauffage ou encore cheminées sont donc concernés. La cuisine, la salle de bain, ou encore le garage, sont par conséquent des endroits à surveiller et où la pose d’un détecteur peut être la plus utile.

Concernant le garage, qui n’est pas une pièce très fréquentée, il est préférable de poser le détecteur, non dans la pièce même, mais à proximité immédiate, de telle sorte que l’alarme soit entendue. Si les chambres sont équipées d’appareils de chauffage, il est aussi recommandé d’y installer un détecteur , de préférence près des lits. On peut considérer par ailleurs que l’installation d’au moins deux détecteurs de monoxyde de carbone permet d’assurer une sécurité optimale de votre habitation. Au lieu d’être simplement placés sur une étagère, les détecteurs de monoxyde de carbone peuvent être fixés au mur de la pièce à protéger. Cette installation, plus stable, assurera une meilleure protection et vous serez alors bien plus en sécurité.

N'hésitez pas à nous donner votre avis

Laisser un commentaire