comment utiliser une tronconneuse thermique

La tronçonneuse thermique est une scie motorisée portable, utilisée en général pour le bûcheronnage, l’entretien d’espaces verts, des jardins et des maisons. Son utilisation n’est toutefois pas sans risques. Il faut compter quelques inconvénients liés au bruit du moteur, à la pollution, à la consommation de carburant et à l’entretien. Malgré cela, elle est plutôt facile à utiliser et offre une puissance et une autonomie appréciables pour tous types de travaux des particuliers et professionnels. Pour bien choisir sa tronçonneuse à essence, il faut au préalable se demander pourquoi et comment se la procurer, comment l’utiliser sans risque, comment l’entretenir et en faire usage. Bref, on vous dit tout dans le guide d’achat.

Pourquoi s’équiper d’une tronçonneuse thermique ?

tronconneuse thermique pas cher

La tronçonneuse thermique est idéale pour couper et abattre les arbres. C’est l’outil de prédilection du bûcheron ou de tout particulier qui veut couper du bois de chauffage ou se débarrasser d’un arbre devenu un peu vieux ou cachant la belle vue que vous devriez avoir sur votre terrasse. C’est donc un instrument permettant de réaliser de gros travaux d’abattage, de coupe, d’élagage. Elle est équipée d’un moteur à deux ou à quatre temps, ce qui la rend autonome et l’adapte parfaitement à un usage intensif. Elle offre une autonomie sans fil non négligeable et présente un bon rapport poids/puissance.

Notre sélection de tronçonneuses thermiques au meilleur prix !

Comment fonctionne ce type de tronçonneuse ?

tronconneuse thermique avis

La tronçonneuse thermique dispose d’un moteur « thermique » ou à explosion à deux ou à quatre temps, qui fonctionne en brûlant le mélange huile-essence. Pour démarrer l’appareil, une explosion est produite grâce à l’étincelle d’une bougie alimentée par un volant magnétique. Pour ce démarrage, il faut tirer une poignée ou le lanceur. Ce dernier fait tourner le moteur, entrainant avec lui le volant magnétique. Une fois le moteur en marche, il entraîne la rotation du pignon qui, à son tour, entraîne la rotation de la chaîne sur le guide-chaîne. La puissance de la tronçonneuse dépend de la longueur du guide. Différentes mesures de sécurité sont incorporées sur ces outils pour éviter les accidents. C’est le cas des freins de chaîne, qui permettent de stopper immédiatement la chaîne en cas de rebond, du système anti-rebonds, qui évite les rebonds, ou de l’obligation de tenir l’engin à deux mains.

Les différents types de tronçonneuses thermiques

Il existe quatre différents types de tronçonneuse thermique et chacune d’elle est adaptée pour un usage et un contexte précis.

La polyvalente

Elle est surnommée « passe-partout », car elle s’adapte à tous types de travaux. La polyvalente dispose d’un guide inférieur à 45cm, idéal pour une utilisation courante. Elle est faite pour abattre des arbres de petites sections, couper des branches ou débiter du bois. L’usage à une main est possible, mais en fonction de sa puissance, il est plus vigilent de la manipuler à deux mains.

Pour l’abattage

La tronçonneuse d’abattage : faite pour l’abattage, elle possède un guide supérieur à 45cm. Par ses caractéristiques, elle n’est pas adaptée pour les particuliers et est plus destinée aux professionnels et aux travaux intensifs, comme l’abattage. Plutôt lourde à manipuler, la tronçonneuse d’abattage est équipée d’un puissant moteur qui peut aller de 2.500 à 6.500 W. Elle possède un grand rapport poids/puissance et exige de ce fait une certaine expérience pour la manipuler en toute sécurité. Elle dispose aussi d’une longue coupe allant de 45 à plus de 80cm. Cet appareil est encombrant et n’est donc pas pratique pour l’élagage, mais idéal pour l’abattage.

L’élagueuse

La tronçonneuse élagueuse présente l’avantage d’être légère, ce qui la rend très pratique et très maniable. Sa capacité de coupe est toutefois faible et inférieure à 35cm. Elle est dédiée à la coupe et à la taille des branches. Du fait de la longueur de sa coupe réduite, il est parfois nécessaire de monter sur l’arbre pour atteindre les branches à couper. Elle est pratique et peut se manipuler d’une seule main, mais elle peut être dangereuse à utiliser. Et par mesure de prudence, il faut la manipuler à deux mains, surtout quand on est néophyte.

L’élagueuse sur perche

L’élagueuse sur perche est également destinée à la coupe des branches et permet d’atteindre les branches hautes sans qu’il soit nécessaire de monter sur l’arbre ou une sur échelle. Grâce à la longueur de la perche, l’utilisateur peut donc rester au sol et atteindre les branches à couper. La chaîne et le guide sont placés au bout d’une perche rigide ou télescopique. Le moteur pour sa part est situé près des poignées de commande. L’angle de la tête de coupe de la perche élagueuse peut être orientable pour faciliter la coupe des branches.

Comment choisir une tronçonneuse thermique ? Les critères de sélection

meilleure tronconneuse thermique

Se procurer une tronçonneuse thermique représente un investissement non négligeable. Pour en choisir une, il faut s’appuyer sur certains critères, notamment le type selon l’usage et ses besoins. Il faut aussi tenir compte de la puissance du moteur, de la longueur de la coupe, du poids de l’appareil, de l’ergonomie, de la sécurité et du prix.

Le type selon l’usage

Pour des travaux d’élagage et d’entretien régulier des arbres, une perche élagueuse est plus avisée, notamment celle avec la perche télescopique. Elle possède une cylindrée comprise entre 20 et 35 cm3 et son guide peut varier de 20 à 35 cm. S’il s’agit d’un élagage intensif et fréquent, l’élagueuse est appropriée, avec son guide de 35 cm et sa cylindrée comprise entre 25 et 40 cm3. Elle facilite le travail à une main, même si cela présente des risques. Pour des coupes, des entretiens et des abattages réguliers, il est préférable de recourir à un appareil doté d’un puissant moteur ou supérieur à 35 cm3 et d’un guide d’au moins 45 cm. Mais s’il s’agit de coupes et d’abattages intensifs, il faut choisir un outil avec un guide d’une longueur de coupe comprise entre 45 et 55 cm pour les arbres de petites sections et un guide avec une coupe supérieure à 55 cm pour les gros troncs.

La puissance du moteur

La puissance de la machine dépend de la cylindrée du moteur. Il faut donc choisir la puissance au regard de l’utilisation. Un moteur à deux temps est recommandé pour les coupes d’abattage intensifs et réguliers, car il possède un meilleur rendement volumétrique et à cylindrée égale. Il développe plus de puissance qu’un moteur à quatre temps. La tronçonneuse classique pour particuliers ou pour professionnels peut développer une puissance allant de 1.500 à 6.500 W. Pour l’élagueuse et l’élagueuse sur perche, la puissance du moteur est comprise entre 600 et 2.000 W.

La longueur du guide de coupe

Le guide est ce qui maintient la chaîne et permet qu’elle soit toujours perpendiculaire à la surface à couper. Sa longueur varie en fonction du type de machine. Pour l’élagueuse et l’élagueuse sur perche, le guide peut atteindre les 20 à 30 ou 35 cm. Pour les tronçonneuses classiques, la longueur du guide est comprise entre 40 et 80 cm.

Le poids

Le poids de la tronçonneuse détermine sa maniabilité. Pour des travaux d’élagage, une machine avec un faible poids, pouvant être utilisée avec une main, est idéale. L’élagueuse est la plus légère. Son poids ne dépasse pas souvent les 4kg. L’élagueuse sur perche pour sa part a un poids qui varie entre 4 et 6Kg. Les tronçonneuses classiques sont plus lourdes et nécessitent un usage à deux mains. Leur poids peut aller jusqu’à 10kg.

L’ergonomie

Une tronçonneuse doit être facile à manipuler, avec un confort et une rapidité d’exécution appréciable. Une tronçonneuse ergonomique doit permettre de la tenir facilement. Son poids et sa taille doivent être parfaitement équilibrés. Au moment de faire son choix, optez pour un modèle léger, qui offre le maximum de confort !

La sécurité

L’usage d’une scie mécanique n’est pas sans risque. Il faut donc choisir un modèle sécurisé. Une tronçonneuse sécurisée est celle qui peut être utilisée à la fois par les professionnels et les novices sans risque. La sécurité entre donc en compte lors du choix d’une telle machine. Il faut de ce fait faire quelques vérifications lors de l’achat, s’assurer que l’outil est conforme aux normes de sécurité relatives à son utilisation, s’assurer également de la présence de certaines fonctions qui augmentent la sécurité de l’appareil en état de marche, s’assurer enfin de la présence de certains accessoires qui renforcent la sécurité de la machine, à savoir les gants et les lunettes de protection, les bottes, etc.

Le prix

Le prix est fonction du modèle et de la puissance du moteur. Les modèles les plus sophistiqués utilisés par les professionnels sont plus onéreux que les modèles standards accessibles à la fois aux professionnels et aux particuliers. Pour les modèles puissants, le prix peut être un obstacle, mais lorsqu’on est convaincue des qualités et des performances, on peut aisément investir sur ce type de modèle.

Les différents types de chaînes

petite tronconneuse thermique

Il existe différents types de chaînes, qui doivent s’adapter aux différentes essences de bois. Pour ce faire, il faut changer et adapter le profil de gouge. Ainsi, il faut utiliser un profil de gouge rond pour les bois tendres et fins. Ce profil de gouge se monte sur tous types de guide et présente l’avantage d’avoir une attaque douce. Il n’est pas adapté pour les bois durs. Il les coupe mal et s’use rapidement. Les profils de gouge demi-ronde peuvent couper tous types de bois, mais présentent l’inconvénient de s’user rapidement. Le profil de gouge carré ou « chisel » est utilisé pour les bois relativement durs. Il est présent sur les tronçonneuses puissantes, disposant d’un guide supérieur à 45 cm. Le profil de gouge semi-chisel ou profil passe-partout s’adapte aux tronçonneuses de moyennes et fortes puissances.

Comment entretenir sa tronçonneuse ?

La scie mécanique exige un entretien régulier et méticuleux. Ainsi, avant chaque utilisation, il faut régler la tension de la chaîne, vérifier le niveau d’huile de lubrification de ladite chaîne et régulièrement vérifier sa tension lors d’un usage intensif. Le pignon de renvoi en tête de guide doit être lubrifié et s’assurer de l’absence de bavures qui peuvent faire sauter la chaîne. Il faut également vérifier que le guide ne présente pas de bavures ou d’accrocs. Au niveau du moteur, il faut régulièrement vérifier le niveau d’huile, la bougie, le filtre à air et à essence avant et à la fin de chaque utilisation. Le manuel d’utilisation renferme plus de détails sur l’entretien spécifique de chaque modèle. Il ne faut donc pas hésiter à s’en référer.

Tronçonneuse thermique ou électrique : que choisir ?

comparatif tronconneuse thermique

Il existe trois principales types de tronçonneuses, à savoir l’électrique, la thermique et la tronçonneuse sans fil sur batterie, qui se rapproche de l’électrique. Choisir entre la thermique ou l’électrique n’est pas toujours facile. L’électrique présente l’avantage d’être légère, ce qui fait d’elle la plus maniable. Elle est également moins bruyante, non polluante et nécessite peu d’entretien. Elle présente néanmoins l’inconvénient d’avoir une autonomie sans fil, très limitée à la longueur de la rallonge. Autrement dit, elle est inutile pour des travaux dans des lieux sans l’électricité. De plus, elle n’est pas faite pour des travaux intensifs, mais seulement pour des petits travaux, d’où l’intérêt d’opter pour la tronçonneuse thermique, plus autonome, plus puissante. Elle est idéale non seulement pour les travaux intensifs, mais aussi pour les travaux de jardinage et d’élagage. Elle présente un bon rapport poids/puissance avec une grande facilité de déplacement. Elle est un peu plus bruyante et polluante que l’électrique. Cependant, elle présente un grand avantage par rapport à cette dernière.

Comment utiliser une tronçonneuse en toute sécurité ?

Du fait du danger que représente l’utilisation de la tronçonneuse, il faut suivre quelques règles de sécurité lors de sa manipulation. Tout d’abord, avant le démarrage, il faut s’assurer que la chaîne ne soit pas engagée dans une coupe. Dans un tel cas, les risques que le bois bouge sont grands et les secousses sont plus fortes. De plus, il faut garder une bonne distance de sécurité lors de l’allumage. Sa stabilité doit être assurée en gardant les pieds au sol. Évitez donc de l’utiliser étant sur une échelle ou un escabeau ! Si toutefois vous avez à effectuer des travaux en hauteur, il faut opter pour un modèle avec une perche télescopique. Soyez toujours vigilent pendant la manipulation de la machine ! Ne la poser pas en marche sur le sol et faites de courtes pauses de temps en temps pour éviter la fatigue !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here